Press Release: Conservatives Propose Measures to Help Small Businesses Affected by COVID-19

MPs James Cumming and Pierre Poilievre issued a press release with proposals to help small businesses affected by COVID-19

 

(French follows)

 

Conservatives Propose Measures to Help Small Businesses Affected by COVID-19

April 8, 2020
FOR IMMEDIATE RELEASE
 
OTTAWA – Conservative Shadow Minister for Small Business and Export Promotion James Cumming and Conservative Shadow Minister for Finance Pierre Poilievre today proposed practical ways to help small businesses who have seen their revenues collapse as a result of COVID-19. Many are days away from permanently closing or declaring bankruptcy and laying off millions of employees.
 
The government’s promised wage subsidy would cover 75% of salaries up to $847/employee per week for businesses whose revenue has dropped 30% or more. Under the current plan, employers will need to wait as long as 6 weeks to even apply for the wage subsidy and then will face a further delay before they get the cash.  Small businesses with urgent bill payments can’t afford to wait for weeks, they need help now.
 
Conservatives are calling on the government to: 

  1. Give small businesses back the GST they remitted to the government in the last year so that they have the cash to pay their employees until the wage subsidy arrives.
  2. Immediately set up the Canada Emergency Business Accounts so that small businesses have access to up to $40,000 in interest-free loans.
  3. Allow businesses to demonstrate their 30% revenue loss using other metrics such as loss of earnings, subscriptions, and orders.
  4. Temporarily allow owner-operators to become wage-earning employees instead of dividend recipients so that they qualify for the wage subsidy.

 
“Without an immediate life raft, thousands of small businesses employing millions of workers will drown. The millions of jobless people will fall deep into poverty and it may be years for the jobs to return. Time is running out. Waiting months more for solutions is not an option. The government must deliver to these businesses now,” said Shadow Minister for Finance Pierre Poilievre. 
 
“In the past few weeks I have heard from countless small business owners who are scared and anxious about their livelihoods. The announcements made by the federal government come a little too late, without details, and then promised help is weeks away. Entrepreneurs do not have that kind of time. The solutions we are proposing are immediate, necessary, and will save many businesses from closing their doors forever,” said Shadow Minister for Small Business and Export Promotion James Cumming
 
Conservatives will continue to put forward constructive solutions to ensure that no one falls through the cracks and ensure that Canadians, workers and small businesses have the help they need during this crisis.

 

-30-
 

***

Les conservateurs proposent de nouvelles mesures pour aider les petites entreprises touchées par la COVID-19


8 avril 2020
POUR DIFFUSION IMMÉDIATE
 
OTTAWA – Le ministre du Cabinet fantôme conservateur responsable des Petites entreprises et de la Promotion des exportations, James Cumming, et le ministre du Cabinet fantôme conservateur responsable des Finances, Pierre Poilievre, ont proposé aujourd’hui des mesures concrètes pour aider les petites entreprises qui voient leur revenu chuter à cause de la COVID-19. Nombre d’entre elles sont à quelques jours seulement de fermer de façon permanente ou de déclarer faillite et de mettre des millions d’employés à pied.
 
La subvention salariale promise par le gouvernement couvrirait 75 % des salaires, jusqu’à concurrence de 847 $ par employé par semaine, pour les entreprises dont le revenu a baissé de 30 % ou plus. Selon le plan actuel, les employeurs devront attendre pas moins de 6 semaines pour seulement pour demander la subvention, et vont ensuite devoir attendre pour obtenir les fonds. Les petites entreprises qui doivent payer leurs factures de toute urgence ne peuvent pas se permettre d’attendre des semaines. Elles ont besoin d’aide maintenant.
 
Les conservateurs pressent le gouvernement de : 

  1. Remettre aux petites entreprises la TPS qu’elles ont remise au gouvernement au cours de la dernière année pour qu’elles aient des fonds pour payer leurs employés jusqu’à ce que la subvention salariale arrive.
  2. Créer immédiatement le Compte d’urgence pour les entreprises canadiennes pour que les petites entreprises aient accès à des prêts sans intérêt maximaux de 40 000 $.
  3. Permettre aux entreprises de démontrer leur perte de revenu de 30 % par des mesures autres que la perte de gains, d’abonnements et de commandes.
  4. Permettre temporairement aux propriétaires exploitants de devenir des employés salariés au lieu de bénéficiaires de dividendes pour qu’ils aient droit à la subvention salariale.

 
« Sans une aide immédiate, des milliers de petites entreprises, qui emploient des millions de travailleurs, vont couler. Les millions de personnes sans emploi vont tomber dans la pauvreté, et il faudra peut-être des années avant qu’elles retrouvent du travail. Le temps presse. Attendre des mois pour d’autres solutions n’est pas une option. Le gouvernement doit aider ces entreprises dès maintenant », a dit le ministre du Cabinet fantôme responsable des Finances Pierre Poilievre. 
 
« Depuis quelques semaines, j’entends d’innombrables propriétaires de petites entreprises qui disent combien ils s’inquiètent pour leur gagne-pain et leur avenir économique et personnel. Les annonces du gouvernement fédéral sont faites un peu trop tard, sans assez de précisions, et l’aide promise n’arrivera pas avant des semaines. Les entrepreneurs ne peuvent pas attendre. Les solutions que nous proposons sont immédiates et nécessaires, et vont permettre à de nombreuses entreprises de ne pas devoir fermer leurs portes définitivement », a dit le ministre du Cabinet fantôme responsable des Petites entreprises et de la Promotion des exportations James Cumming.
 
Les conservateurs vont continuer à présenter des solutions constructives pour assurer que personne n’est oublié et que les citoyens, les travailleurs et les petites entreprises reçoivent l’aide dont ils ont besoin pendant cette crise.
 

-30-